Epistolairement votre(re)

pour ceux qui n’auraient pas encore lu épistolairement votre,
précipitez vous sur le dernier numéro romantico poétique de NUMO,
le webzine le plus chouette.
couv_ep_.jpg
_une coproduction Glafourk-Clerpée_

4 réflexions au sujet de « Epistolairement votre(re) »

  1. Pareil, j’ai eu les larmes au yeux. C’est un très belle histoire.

    Ça pardonnerais presque ce honteux retard de publication. :P

    D’ailleurs, vous avez commencé le prochain numo?
    Allez, au boulot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *